Poêlée d'Oca du Pérou

Dans ma lunchbox – Poêlée d’Oca du Pérou

La gourmandise du jour n’a de sexy que sa couleur, j’ai nommé l’Oca du Pérou !
Mais qu’est-ce que c’est ?
Un tubercule…

Pas super engageant !
Et pourtant cette petite racine à la jolie robe rose ressemble beaucoup à notre pomme de terre chérie.
Vous en avez peut-être déjà aperçu sur les marchés ou dans certaines épiceries.
Les récoltes ont lieu de la fin de l’Automne jusqu’au début du Printemps.
Légèrement plus acidulée au goût, elle se cuisine très facilement et vous permettra sans aucun doute de donner une touche d’originalité à votre prochain dîner.
Une amie m’a confié sa recette : aussitôt testée et approuvée, la voici !

Poêlée d’Oca du Pérou

 

Ingrédients (pour environ 4 personnes)

  • Environ 800g d’Oca du Pérou (il existe plusieurs variétés, les couleurs varient du jaune au rose, à vous de choisir les plus belles!)
  • Une noisette de beurre demi-sel
  • Un beau bouquet de persil
  • Une gousse d’ail (optionnel)

Préparation:

Faire chauffer un grand volume d’eau non salée.
Les tubercules de l’Oca n’ont pas besoin d’être épluchés, il suffit de les rincer à l’eau claire et de les plonger directement dans l’eau bouillante.
Après environ 12 minutes de cuisson, éteindre le feu et égoutter les racines.
Faire chauffer une noisette de beurre demi-sel dans une poêle.
Couper les tubercules en rondelles d’environ 1 cm d’épaisseur.
Éplucher et hacher l’ail finement, puis la faire revenir dans la poêle.
Ajouter les tubercules et laisser dorer sur chaque face.
En fin de cuisson, ajouter le persil ciselé et un coup de moulin à poivre (pas d’ajout de sel normalement, l’utilisation du beurre demi-sel suffit à saler le plat).
Servir accompagné d’une salade de mâche, d’une poêlée de légumes du sud ou encore d’une viande ou d’un poisson.

Poêlée d'Oca du Pérou

Une fois cuit, l’Oca du Pérou possède une texture qui ressemble fortement à celle de la pomme de terre, mais est légèrement acidulé.
Vous pouvez également le consommer cru, râpé en salade ou en fines tranches, son goût rappelle alors celui de l’oseille.

Lorsque les tubercules viennent d’être récoltés, ils sont souvent un peu trop acides au goût. Pour alléger cette acidité, il suffit de les laisser quelques jours exposées au soleil (dans la cuisine derrière une fenêtre par exemple), ils seront alors bien plus doux.

Astuce : préparez un peu plus de cette poêlée que le nombre de convives, et réservez-vous une portion pour votre lunchbox de demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *